YRONDE et BURON vous accueille

logo du site
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille
  • YRONDE et BURON vous accueille

Accueil du site > Pages Annexes > Abbaye du Bouschet

Abbaye du Bouschet

L’origine de la construction de cette abbaye remonte à l’existence d’une bulle de fondation, souscrite par quatorze cardinaux, en 1192. Mais une légende semble attribuer à Robert IV, comte d’Auvergne l’origine de la construction : Un roncier providentiel l’aurait dérobé à la vue de ses assaillants. C’est ce buisson qui serait à l’origine de l’appellation "Bouschet" (venant de "Boschetum"). Dès 1192, des moines cisterciens de Feniers (dans la Cantal) vinrent y fonder une cinquième maison de Cîteaux. Cette abbaye perdurera pendant 600 ans. D’après les historiens, une trentaine de tombeaux d’illustres personnages et plusieurs tombeaux d’abbés cisterciens (de haute naissance) reposent en ce lieu.

In memoriam

Parmi les plus illustres, on trouve : - Robert IV inhumé dans le chœur de l’abbatiale en 1194, avec sa femme Mahaut de Bourgogne, - Guy II, fils de Robert IV, comte de Clermont, mort en 1224, avec Pernelle de Chambon, - Robert VII, dit le Grand Comte, - Cardinal Guy d’Auvergne dit de Boulogne, mort en 1375. Le Cardinal Guy de Boulogne, archevêque de Lyon puis évêque de Porto, qui a joué un grand rôle dans l’histoire ecclésiastique et politique. - Godefroy de Boulogne, sire de Montgacon, mort en 1404, au côté de Catherine Dauphine. - Marie de Flandres, fille du Prince Guillaume de Flandres. - François de Polignac. - Bertrand VII de la Tour, comte d’Auvergne (et mort au château de St Saturnin en 1494) et Louise La Trémolière (décédé en 1474), grands-parents de Madeleine d’Auvergne qui épousa Laurent de Médicis en 1518. La reine Catherine hérita du comté d’Auvergne et le transmit à sa descendance royale. C’est à partir de Robert V et ce pendant trois siècles, que les personnages inhumés au Bouschet furent appelés Comtes d’Auvergne et de Boulogne de raison de leurs alliances. Au début du XVIe siècle, le monastère du Bouschet s’étendait sur plus de vingt paroisses, mais, il subit au XVIIIe siècle le même sort que tant d’autres couvents qui ne répondaient plus aux besoins de leur époque. En 1767, cette abbaye était déjà décadente et ne comptait plus que trois moines. A la Révolution, l’abbaye fut vendue comme bien national, puis transformée en carrière au XIXe siècle. En 1992, un colloque a eu lieu à Buron à l’occasion du 800e anniversaire de l’abbaye cistercienne du Bouschet.

 "Histoire généalogique de la Maison d’Auvergne" Vol 1 par Etienne Baluze paru en 1708. Cliquez

Informations généalogiques



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP